• La maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. & Kristin Cast“Une plume entrainante, de l'action, de l'originalité, un univers envoutant, ce premier tome a tout pour nous inciter à lire la suite. ”

    La maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. & Kristin Cast

    330 pages

    PC & Kristin Cast

    Editions Pocket Jeunesse

    Entrez dans la Maison de la Nuit à vos risques et périls.
    Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres...
    Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s'approche d'elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : "Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t'attend à la Maison de la Nuit". a ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais - elle le sait - elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou... mourir. 

    Comme le dit le résumé : Entrez dans la maison de la nuit à vos risques et périls...de ne plus en ressortir !

     Au tout début du livre, j'étais très mitigée à cause de la plume. En effet, à force de lire pas mal de classique, on finit par s'habituer à un rythme plutôt soutenu. Mais passées mes apprehension, je me suis laissée entrainée par l'univers envoutant de la maison de la nuit, ses personnages originaux et ses rituels magiques... Mystiques ! 

    Un mot sur l'histoire

    J'ai rarement éprouvée cette impression en lisant un livre. Le tome 1 se concentrent sur à peine quelques jours (nuits devrais-je dire) et pourtant, ç'est fou ce que les actions abondent ! Au niveau des personnages, ils ne sont pas laissés de côté mais restent dans les clichés. 

    Je ressort de cette lecture agréablement surprise

    Au final, j'ai adoré ce roman. Tous les adeptes de magies et de vampires seront comblés par la foultitude de détails magiques. Je ne mattendais pas à ce dénouement mais en refermant le livre, j'ai sentie que je commencais vraiment à adérer à la série. Alors je n'ai plus qu'une envie : me jeter sur la suite ! 

    4 cerises + Coup de Coeur

    La maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. & Kristin CastLa maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. & Kristin CastLa maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. & Kristin CastLa maison de la nuit, tome 1 : Marquée, de P.C. & Kristin Cast 

    Extrait :

    “L'obscurité n'est pas toujours synonyme de mal tout comme la lumière n'apporte pas toujours le bien.”


    votre commentaire
  • Double jeu, de Judy Blundell“Un roman noir dans le Manhattan des années 50, encore un régal quoiqu'il faille s'attendre à verser quelques larmes !”

    Double jeu, de Judy Blundell

    387 pages

    Judy Blundell

    Editions Albin Michel Wix 

    1950. Quand Kit Corrigan, 17 ans, débarque à New York, elle est seule en ville. Elle a quitté Providence, sa famille, et rompu avec Billy, son petit ami qui s’est engagé en Corée. New York ne l’accueille pas les bras ouverts et Kit obtient un second rôle dans un spectacle à Broadway pour vivre chichement. Le destin vient à son secours par le plus improbable des êtres. Le sulfureux père de Billy, Nate Benedict, avocat véreux, lui offre une chance inespérée : devenir danseuse au Lido et vivre dans un appartement agréable. En échange de quelque chose qui se révélera trop lourd à porter pour Kit…

    Dans l'ambiance noire de l'Amérique d'après guerre...

    La trame de l'histoire se déroule en 1950, mais pour mieux comprendre l'histoire de Kit, les come-back sont nombreux. C'est pour moi un point fort du livre car cela donne un rythme au roman, ajoutant du suspens, distillant les révélations... J'ai beaucoup aimé découvrir le Broadway des années 50 entre mystères, soirées de premières et gangsters. Néanmoins, je peux repprocher à l'auteur de laisser la danse et les comédies musicales de côté, ce qui est quelque peu dommage.

    Le piège se referme tout au long du livre

    Double-Jeu n'est pas un de ces romans Girly pleins de paillettes et de gentils petits scandales. Non. En effet, la gloire est encore loin pour Kit et l'amour sera plutôt compliqué. La romance est loin d'être niaise et quoiqu'elle ne prenne pas une place gigantesque dans le roman, les sentiments de Kit sont habilement démélés et mis en avant, notamment par le fait que le roman est écrit à la première personne. J'ai donc adoré découvrir l'histoire de cette jeune fille à travers les nombreux retours vers le passé. 

    J'ai bien faillit versé quelques larmes...

    La fin m'a littéralement schtochée, je n'ai plus laché le livre tellement Judy Blundell termine terriblement bien son roman. Pour être noir, ça l'était, mais malgré tous ses malheurs, Kit garde espoir jusqu'à la dernière page. Un énoooorme coup de coeur ! 

    5 cerises + Coup de coeur

    Double jeu, de Judy BlundellDouble jeu, de Judy BlundellDouble jeu, de Judy BlundellDouble jeu, de Judy BlundellDouble jeu, de Judy Blundell  

    Extraits :

    “Chez nous, on emballe les mensonges comme d'autres emballent les cadeaux de noël. On les range soigneusement dans de jolies boites qu'on ferme avec du scoth.”

    “Elle avait foi, et la foi ne vous abandonne jamais. L'espoir, lui, est à double tranchant, il peut vous lacher à tout moment, c'est à vous de serrer les dents et de tenir.”


    votre commentaire
  • Cabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian Larkin“Ce roman est une plongée dans les années folles terriblement envoutante. Dans un monde corrompu, les héroines, malgrès leurs travers, se battent pour trouver la voie qui leur correspond.”

    Cabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian Larkin

    444 pages

    Jillian Larkin

    Editions Bayard Jeunesse

    Elles sont jeunes, elles sont riches, elles sont belles. Nous sommes en 1923 et tout peut arriver ! Trois jeunes filles issues de la haute société américaine rêvent de vivre avec leur époque et de s'opposer aux codes de bonne conduite dictés par leur milieu.

    Gloria, dix-sept ans, rêve de vivre la nuit, de danser, de faire la fête. Un soir, elle sort en cachette en compagnie de son ami Marcus, et se rend dans un bar clandestin, tenu par le bras droit d'Al Capone. Elle y rencontre Jérôme, le pianiste de l'orchestre et en tombe amoureuse. Mais leur histoire st impossible : Gloria est blanche, Jérôme est noir et, dans cette Amérique des années 20, les relations mixtes sont interdites...

    De plus, Gloria est fiancée et va bientôt épouser le fils d'une puissante famille de Chicago. Sa cousine Clara arrive de New York pour aider aux préparatifs du mariage. Et Marcus tombe sous son charme. Mais Lorraine, la meilleure amie de Gloria, ne le supporte pas, et semble prête à tout pour conduire Clara à sa perte.

    Des perles, du noir, le tout sur fond de Jazz... J'en bave !

    Ce roman m'a d'abord complétement fascinée par sa couverture tout ce qu'il y a de plus “Roaring Twenties”. Et oui, le cliché de la garçonne, de la flapper, c'est quand même le sautoir de perles... L'objet livre en lui même est sublime : couverture mat, titre délicatement cuivré... C'est presque la petite robe noire de Channel en version livresque ! Bon, il faut que je me calme pour vous parler de l'histoire.

    Un mot sur l'histoire 

    Le résumé nous promet une plongée dans le monde des speakeasies, ces bars clandestins bien cachés derrière une enseigne de vendeur de meuble, de coiffeur... Et pourtant, tout le monde savait ou les trouver ! Le roman est construit ainsi : les chapitres alternes entre nos trois héroines : Gloria, Clara et Lorraine. Gloria est une innocente jeune fille de la haute société bien loin de l'idéal de la garçonne. Mais quand elle tombe amoureuse d'un pianiste noir( scandale !!!!!! )on découvre quelqu'un de résponsable prête à tout, même à se mouiller aux affaires des gangsters pour vivre son amour impossible. J'ai beaucoup aimé cette flamboyante Gloria qui se bat avec fougue au nom de l'amour, du Jazz et du chant. Lorainne Dyer est la meilleure amie de Gloria, souvent dans l'ombre de celle ci d'ailleurs. Bien qu'elle soit insupportable, toujours vengeresse et prête à mettre des battons dans les roues des gens biens, c'est un élément important de l'histoire. Clara, quant à elle, est mon personnage préféré. Elle tente par tous les moyens de tirer un trait sur son sulfureux passé de garçonne, (cela donne lieu des scènes très cocasses) allant jusqu'à faire la sourde oreille à ses sentiments. 

    Un bémol à cette histoire qui semble parfaite ? 

    Si je devais remarquer juste une chose : certaines irréalités historiques. Par exemple, imaginez que l'un des bras droits d'Al Capone n'a que 18 ans... Ou encore, je trouve les robes bien courtes comparées aux dessins de mode de l'année 1923. L'histoire aurait peut-être était plus plausible en 1926, 27, 28. Néanmoins, ça n'en gache pas moins le plaisir. 

    Fans de Fitzgerald, de Zelda, voilà une histoire qui s'inspire du couple mythique des années 20 !

    Tout au long des pages, j'ai sentit que l'écrivaine était une fan inconditionnelle de Zelda, de Scott. Des petits clins d'oeil sont glissés ça et là, mais c'est un peu normal dans ce genre de roman et loin d'être du plagiat ! De plus, comment critiquer l'une des rares séries jeunesses se déroulant à cette époque ? 

    Cabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian LarkinCabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian LarkinCabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian LarkinCabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian LarkinCabaret, tome 1, Ingénue, de Jillian Larkin

    Extrait :

    “Etre une garçonne est une affaire de style, songea-t-elle. Tout est dans la façon de bouger les mains, de renverser la tête juste avant d'éclater de rire, ou de siroter un coktailavec un petit sourire, en regardant son interlocuteur du coin de l'oeil.”


    votre commentaire
  • Rebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna Godbersen

    “Trahisons, Vengeances, coups-bas, mystères, secrets de familles, le tout sur fond de 1899,  je suis addict à ce Gossip Girl historique !”

    Rebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna Godbersen

    452 pages

    Anna Godbersen

    Editions Albin Michel

    Des filles rebelles dans des robes sublimes font la fête jusqu'à l'aube. Des garçons irrésistibles aux sourires machiavéliques ont des intentions suspectes. Mensonges, secrets et scandales. Nous sommes à Manhattant... en 1899.

    Tout pour m'attirer

    Ce roman m'a tout de suite attirée. Une couverture sublime, des belles robes, des bals à n'en plus finir et derrière les éventails, quelques croustillants scandales agitant la haute société. Je me suis donc plongée dans cette balade dépaysante à travers le Manhattan de 1900 et me suis laissée tenter par un tour de calèche dans Central park... 

    Ce que j'en ai pensé... au début de ma lecture

    Le prologue nous donne un entrevu assez noir de l'histoire : les premières pages nous mène dans un enterrement... Sauf que le cercueil est vide et la “pupille de la haute société”, la belle Elizabeth, portée disparue. De plus, les proches de la jeune fille affiche un comportement très singulier. Au niveau de la plume de l'auteure, j'ai remarqué un étrange changement : au début du chapitre 1, contrairement au prologue, les phrases sont considérablement raccourcies et simplifiées, mis à part ça, le style d'Anna Godbersen est léger, pétillant, simple mais tout de même soigné. 

    Un + : Chaque chapitre est précédé d'un article de journal de l'époque, d'une lettre, d'une invitation à un bal donnant une idée du thème abordé par le chapitre. 

    Un - : Certaines longueurs auxquelles je ne m'attendait pas. 

    Ce que j'en ai pensé... au milieu de ma lecture

    Une fois embarquée dans l'histoire, j'ai sérieusement accrochée mais pas non plus comme à vrai page-turner. Néanmoins, je me suis beaucoup attachée aux personnages, à l'ambiance capiteuse lourde de mensonges de la haute société New-Yorkaise. De plus, les évènements s'enchainent comme dans une série télé. 

    Ce que j'en ai pensé... à la fin de ma lecture

    En finissant ce livre, je mes suis dit que même si le tome 1 n'était pas parfait, il promettait une suite peut-être encore meilleure ! Au final, je suis très satisfaite de cette lecture, c'est pourquoi je lui décerne la note maximale... ^^

    5 cerises + Coup de coeur 

    Rebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna GodbersenRebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna GodbersenRebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna GodbersenRebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna GodbersenRebelles, The Luxe, tome 1, d'Anna Godbersen

    Extrait :

    “Diana ne pouvait croire que quelque chose d'aussi romantique lui arrivait. Sa vie lui paraissait soudain vertigineuse. Elle se sentait au bord d'un précipice, prête à tomber dans le vide et à voler dans les airs. Elle se sentit positivement libre.

    - Plus de bijoux, plus de commandes chez les modistes de Paris, s'écria-t-elle joyeusement. Je vais porter ma pauvreté comme un badge d'honneur. Ce sera tellement amusement ! Nous vivrons comme des princesses ruinées dans un roman de Balzac, comme... >>

    -Diana ! l'interrompit Mrs Holland. >>”


    votre commentaire
  • Gone, tome 1, de Michael Grant 

    Chroniques express 

    “Ce livre est pour moi une immense deception : Je n'en ai  rien tiré et pour un roman d'action, je ne me suis jamais autant ennuyé. L'histoire est enfantine, les personnages creux, réduits à l'état de pales super-héros. L'idée pourtant était bonne ( quoique déjà reprise en littérature et cinéma ) mais a été complétement gachée.”

    Chroniques express 

    Hunger Games, l'embrasement, tome 2, de suzanne Collins

    Chroniques express

    “Un tome 2 tout aussi addictif que le premier, des jeux toujours plus palpitants : l'étau se resserre sur les personnages. Ce roman m'a emportée, terrifée,  attristée... J'ai adoré !” 

    Chroniques expressChroniques expressChroniques expressChroniques expressChroniques express

    Chroniques express

    Hunger Games, La révolte, tome 3, de Suzanne Collins

    Chroniques express

    “Le dernier tome de cette flamboyante série m'a déçu sur certains points. J'ai trouvé de nombreuses longueurs notamment sur les passages interminables concernant la guerre. C'est un peu répétitif à force et manque d'originalité. Néanmoins, il clot à merveille la série, surtout la fin, assez émouvante.”

    Chroniques expressChroniques expressChroniques expressChroniques express

     

    La Sélection, tome 1, de Kiera Cass

    Chroniques express

    “Pour être Girly, ça l'est ! Ce roman ne m'a pas transporté  de part sa simplicité et une héroïne des plus banales. Néanmoins, je pense qu'il plaira à un certain publique. On passe un moment divertissant, agréable, léger, sans prises de têtes.”

    Chroniques expressChroniques expressChroniques express

    16 lunes, tome 1, de Kami Garcia et Margaret Stohl

    Chroniques express

    “Ce premier est une très bonne surprise ! Inventif, l'univers des enchanteurs est envoutant. De plus, le narrateur est un garçon, ce qui est plutôt rare dans ce genre de littérature. J'ai beaucoup aimé les flash sur la guerre de Sécession, une période qui m'interesse beaucoup. Les personnages sont hauts en couleurs, la province de Gatlin très ariérée ce qui donne lieu à des passages un brin comique.” 

    Chroniques expressChroniques expressChroniques expressChroniques express

    Délirium, tome 1, de Lauren Oliver

    Chroniques express

    “Ce roman fut un gros coup de coeur malgré ses imperfections Ce que j'ai vraiment apprécié, c'est la plume prometteuse de l'auteur. Lauren Oliver nous offre une style poétique, soigné, très fluide. Néanmoins, j'ai trouvé quelques longueurs au début avant de finir ma lecture en page-turner ! Le thème est original est bien traité mais il y a trop de ressemblances face à d'autres séries à succès du genre dystopie. Mais ce fut une superbe découverte tout de même !”

    Chroniques expressChroniques expressChroniques expressChroniques express

    Chroniques express 


    3 commentaires