• La Maison du magicien, tome 2, de Mary Hooper

    “Ce livre est un roman étrange : je suis très satisfaite de certains points, mais trouve que l'intrigue reste beaucoup trop en surface. Néanmoins, la plume de M. Hooper est si fluide qu'elle donne envie de connaître la suite.”

    320 pages

    Mary Hooper

    Editions Gallimard Jeunesse 

    * Jeunesse *

    Nommée espionne de Sa majesté Elizabeth 1re après lui avoir sauvé la vie, Lucy attend avec impatience de se voir confier sa première mission. Tandis que grondent des rumeurs de complot venues d'écosse, d'étranges soupirs se font entendre dans la maison du magicien. Un fantôme hante-il les lieux? Lucy réussira-t-elle à percer les sombres secrets qui s'y trament?

    Une plume savoureuse

    Tout d'abord, le point fort de ce livre, c'est le style de l'auteur. En effet, la plume de Mary Hooper est fluide, s'adapte parfaitement à ses romans hisotriques sans pour autant être trop lourde. De plus, malgré les défauts du roman, elle donne vraiment envie dans lire plus et de continuer la série. J'ai d'ailleur hâte de lire les autres titres de Mary Hooper : Velvet et Waterloo Necropolis. En plus, ils se passent dans l'époque victorienne que j'apprécie beaucoup avec les années 20. Et oui, je suis une vraie fan d'Histoire !

    Une intrique qui reste en surface

     Lorsque j'ai ressorti ce tome 2 de ma      PAL, j'avoue que je ne me souvenais  plus vraiment du tome 1, lu pourtant il y a peu. En effet, malgré les rebondissements et mystères auxquels on pourrait s'attendre en lisant le résumé, l'intrigue reste vraiment en surface. Même le personnage principal, Lucy, est toujours neutre dans ses sentiments. La romance est mise de côté au profit d'une histoire pourtant pas très prenante. C'est le gros bémol de ce livre, ce qui le rend beaucoup plus jeunesse. 

    Des détails historiques néanmoins passionants

    Malgré le défaut de l'histoire, ce livre est vraiment interessant au point de vu historique. On y trouve des détails précits sur la vie à la cour d'Anglettere et les conflits qui agitaient la religion dans cette période qui sort à peine de la Renaissance. 

    Conclusion

    Ce livre est un roman étrange : je suis très satisfaite de certains points, mais trouve que l'intrigue reste beaucoup trop en surface. Néanmoins, la plume de M. Hooper est si fluide qu'elle donne envie de connaître la suite. En résumé, c'est un livre agréable, sans prise de tête, et distrayant. 

    3 cerises

    La Maison du magicien, tome 2, de Mary HooperLa Maison du magicien, tome 2, de Mary HooperLa Maison du magicien, tome 2, de Mary Hooper


    votre commentaire
  • Bilan Livresque du mois de Juin 2013

    Ce mois ci, je me suis finalement décidée pour Emma. Je n'ai pas de trouvé de sorcières dignes du coup de coeur “Soeurs Sorcières”, ni d'images de Guernesey assorties à mon blog !  

     Bilan Livresque du mois de Juin 2013Bilan Livresque du mois de Juin 2013Bilan Livresque du mois de Juin 2013Bilan Livresque du mois de Juin 2013Bilan Livresque du mois de Juin 2013Bilan Livresque du mois de Juin 2013

    Nombre de Livres lus : 6

    Nombre de Coup de Coeur : 3

    Livre le plus humouristique : Le Cercle Littéraire des Amateurs d'épluchures de patates

    Livres les plus romantiques : Soeurs Sorcières,  Le Cercle Littéraire des

    Amateurs d'épluchures de patates

    Livres les plus addictifs : Soeurs Sorcières,  Le Cercle Littéraire des

    Amateurs d'épluchures de patates

    Plus belle couverture : Soeurs Sorcières

    Personnages préférés : Juliet, Kit, Isola, Elizabeth et Dawsey dans 

    Le Cercle Littéraire des Amateurs d'épluchures de patates, Cate, Tess et Finn dans Soeurs Sorcières,

    Emma et Kgnitley dans Emma. 

    CONCLUSION : Encore un bon mois, avec pas mal de livres ressortis de ma PAL, une nouveauté récente et des énormes coup de coeur ! Néanmoins, Emma a pris pas mal de place et donc ralenti mes lectures...Mais elle en valait la peine ! ^^

    Livres vainqueurs de Juin 2013 :

    Bilan Livresque du mois de Juin 2013Bilan Livresque du mois de Juin 2013


    votre commentaire
  • Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows “Ce livre a été pour moi un énorme coup de coeur. Ses personnages me resteront en mémoire comme de vieux amis. Emouvant.”

    Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann...

    410 pages

    Mary Ann Shaffer &

    Annie Barrows

    Editions 10/18

    * Contemporain * 

    Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.
     
    Un humour anglais délicieux !
     
    Dès le début du roman, j'ai été happée par l'humour bien anglais de Juliet. C'était tout a fait à mon gout, et je me suis beaucoup attachée à l'héroïne, avec son caractère bien trempé propre à envoyer des teillères sur la tête des journalistes ! 
     
    Des personnages attachants comme jamais
     
    Ce roman m'a marqué par ses personnages vraiment attachants. Elizabeth m'a tout de suite plut, Juliet aussi, Dawsey, Kit, et j'ai adoré Isola ! Ce sont tous des amis de rêves ! Les quitter à la fin du roman a été très dur. 
     
    Conclusion
     
    Il y a des livres qu'on arrive pas à retranscrire en paroles. C'est le cas pour celui-ci. Je l'ai vraiment adoré, mais je ne peux que faire une courte chronique... Ce livre a été pour moi un énorme coup de coeur. Ses personnages me resteront en mémoire comme de vieux amis. Très émouvant. Le style épistolaire est tout a fait approprié à mon gout. On passe du rire aux larmes... Magnifique ! Pour les fans, j'ai appris que le livre allait être adapté au cinéma, avec Kate Winslet dans le rôle de Juliet. A voir si le film arrive à la hauteur du livre. 
     
    5 cerises + Coup de coeur 

    Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann...  Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann...  Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann...  Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann...  Le Cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann...   


    1 commentaire
  • Soeurs sorcières, de Jessica Spotwood“C'est un coup de foudre littérale que j'attribue à Soeurs sorcières. Durant la dernière partie, j'étais pendue à chacune de ses phrases.”

    Soeurs sorcières, de Jessica Spotwood

    400 pages

    Jessica Spotswood

    Editions Nathan

    * Jeunesse - Young Adult *

    Cate, Maura et Tess vivent dans une Angleterre imaginaire du début du XXe siècle. À 17 ans, les femmes doivent normalement choisir entre se marier et rejoindre les ordres. Mais en plus d’être femmes, elles sont sorcières. Si quelqu’un le découvre, les Frères les enverront à l’asile ou les feront disparaître, comme toutes les autres. Depuis la mort de leur mère, Cate vit dans la peur, avec la mission de protéger ses sœurs. Mais ses 17 ans approchent et tout s’accélère : son ami d’enfance la demande en mariage, alors qu'un autre jeune homme fait chavirer son cœur. Et bientôt, Cate doit se rendre à l’évidence : malgré tous ses efforts, le danger se referme sur elle et ses sœurs comme un étau…

    Un univers envoutant

    Soeurs sorcière se déroule  à la toute fin du XIX siècle, mais dans un monde différent, comme si l'histoire avait pris une autre tournure. J'adore les livres historiques mêlant la mythologie, et j'aime aussi les histoires et les mystères des sorcières. Cette lecture s'annonçait donc très plaisante (La couverture est à elle seule sublime, la présentation des pages très soignée en faisant un livre-objet magnifique). L'univers de l'histoire est tout à mon gout, avec des thés anglais, des belles robes, des gouvernantes e.t.c.... 

    Des femmes opprimées

    Dans ce monde là, c'est l'ordre des Frères qui dirige tout. Etant donné le dégout et l'horreur que leur inspirent les sorcières, ils tiennent les femmes d'une main de fer.  C'est un aspect très bien traité dans le roman, avec cette montée de l'oppression qui se referme sur Cate, Maura et Tess. J'avais souvent envie de donner une bonne gifle aux frères... ^^

    Des soeurs attachantes

    J'ai beaucoup aimé le trio de soeurs que forment Cate, Maura et Tess. Cate est vraiment une mère de subtitution pour elles, et s'est parfois révoltant de voir combien Maura peut se montrer colérique et dure avec sa soeur ainée auquel elle doit pourtant beaucoup. Tess m'a beaucoup plu également. Malgré son jeune âge, elle sait vraiment se montrer digne des attentes de Cate et garder la tête sur les épaules malgré tous leurs problèmes. 

    Une romance bien ficellée

    La romance qui se melle dans le roman est vraiment bien ficellée, avec une montée des sentiments qui s'insinue doucement entre les pages, les hésitations de Cate, les obligations auquelles elle doit pourtant obéir malgré son coeur. C'est charmant comme tout, un peu “amour impossible” mais j'adore ça. 

    Une prophétie tragique

    La prophétie aussi arrive doucement, s'éttofant au fil des pages. Elle prend de l'empleur, devient terriblement tragique et oppressante, ne laissant que peu de marge d'action pour Cate et ses soeurs. J'étais vraiment scottchée au livre en vue du nombre de révélations terribles ou inatendues qui appairaissent à partir de la deuxième partie. 

    Conclusion

    C'est un coup de foudre littérale que j'attribue à Soeurs sorcières. Durant la dernière partie, j'étais pendue à chacune de ses phrases. Je me demande comment je vais réussir à attendre la sortie du deuxième tome ! Vraiment, n'hésitez plus, Soeurs Sorcières est tout simplement parfait ! Merci aux Editions Nathan et à Jessica Spotswood pour cette sublime découverte. 

    5 cerises + Coup de coeur

    Soeurs sorcières, tome 1, de Jessica SpotwoodSoeurs sorcières, tome 1, de Jessica SpotwoodSoeurs sorcières, tome 1, de Jessica SpotwoodSoeurs sorcières, tome 1, de Jessica SpotwoodSoeurs sorcières, tome 1, de Jessica Spotwood 


    1 commentaire
  • “Emma est bel et bien l'oeuvre la plus aboutie de Jane Austen. C'est un cocktail des relations soffistiquées de son angletterre natale”

    512 pages

    Jane Austen 

    Editions le livre de poche 

    * Classique *

    Orpheline de mère, seule auprès d'un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s'est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu'elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s'est-elle pas attribué un rôle qui n'est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des coeurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu'elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.

    Un pavé impressionant

    °Avant tout, j'aimerais juste donner quelques impressions sur la grosseur de ce livre. J'ai beaucoup apprécié cette lecture, qui m'a permis de mieux juger le style de Jane Austen, de l'apprécier et de m'en délecter plus encore, mais j'avoue être rester pantoise quant à sa taille.  Effectivement, Emma, c'est 500 pages écrits en petits caractères, sans beaucoup de marges et très denses ! Par rapport, Orgueil et Préjugés, c'est du gateau ! ^^ Mais ne vous fiez pas à sa taille. En tant qu'oeuvre la plus aboutie de jane Austen, il y a de quoi prendre du plaisir dans cette lecture.

    Des personnages attachants presque vivants

    °Au début, Emma m'énervait un peu. En effet, elle a su attirer les ennuis sans le vouloir sur la “petite naïve” du village [Harriet Smith].  Mais heureusement, notre héroïne comme le dit jane Austen, reconnaitra d'elle même ses erreurs sentimentales. Plus les pages se déroulaient, plus j'appréciais Miss Emma Woodhouse. Dans ce roman, la grande dame du roman anglais n'a délaissé aucun personnages, du plus secondaire au plus important. Jane Austen sait en effet les rendre vivants. J'ai beaucoup appréciée la manière qu'elle avait à retranscrire les dialogues sempiternels de Miss Bath, la grande bavarde du village. J'avais vraiment l'impression de me trouver face à une de ces personnes qu'il est impossible d'arrêter. Quand à Mr. Knightley, le “Darcy" de ce roman, je le lui trouvais absolument rien de particulier au début, mais mon avis a grandement évolué à la fin. 

    Mariages, mariages et mariages

    °Emma, c'est du jane Austen, alors il ne faut pas s'attendre à ce qu'il n'y est pas d'histoires de mariages rocambolesques ! Toutefois, par rapport à O&P, une grande partie du roman est plus axées sur la critique et l'observation de la société de ce début de XIXe siècle. C'était d'ailleur assez plaisant.

    Conclusion

    °Emma est bel est bien l'oeuvre la plus aboutie de Jane Austen. C'est un cocktail des relations soffistiquées de son angletterre natale. J'ai touvé cette lecture très agréable, et je vous annonce également que mon virus Austennien est bel et bien déclaré !

    5 cerises

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique